Un Entrepreneur est un Créateur de Richesse-Directeur du YES Cameroun

Dans une interview récent avec Positive Youth’s Africa(PYA), Le Directeur Exécutif du Youth Employment Service (YES Cameroun), M. Gilbert Ewehmeh définit un entrepreneur comme créateur de richesses.

PYA : Vous êtes Directeur Exécutif du YES Cameroun, une ONG qui a pour objectif principale de promouvoir l’entreprenariat. Qu’est ce qui vous a motivé à créer cette organisation ?

Ewehmeh: Ma première motivation est celle de lutte contre le chômage au Cameroun dont le taux s’élève à plus de 40%. Selon moi, l’entreprenariat est la première arme de lutte contre le chômage. Ma deuxième motivation consiste à changer la mentalité des jeunes camerounais. La plus part des jeunes étudiants rêvent de rejoindre les rangs de la fonction publique : Ils veulent entrez à l’ENAM, à L’école Normale etc. bien que plusieurs ne réussissent pas. Nous voulons dont changer la mentalité de ces jeunes en les faisant comprendre que grâce à l’entreprenariat ils peuvent s’auto employer et être des créateurs d’emplois. Nous travaillons dont au quotidien à promouvoir l’esprit entrepreneuriale entre les jeunes. Nous organisons régulièrement des conférences, des ateliers de formation et des sommets en partenariats avec des gouvernements et des organisations internationales au profit des jeunes. Présentement, nous travaillons sur un sommet international sur l’entreprenariat et la création d’emplois. Il aura lieu du 17 au 21 novembre 2014 à Yaoundé. Nous utilisons ce medium pour inviter la jeunesse camerounaise à être des nôtres pendant cette cérémonie à envergure internationale.

 

PYA :D’après vous, qui est un entrepreneur ?

Ewehmeh : Un entrepreneur est un créateur de richesses : C’est celui qui crée des emplois et travail sans relâche pour bâtir des nations. Se sont des entrepreneurs qui font la force des grands pays dans le monde aujourd’hui tels que la Grande Bretagne, Les Etats Unies, le Nigeria etc. Le Nigeria est aujourd’hui première puissance économique africaine grâce à l’entreprenariat. Parlons à présent de l’entreprenariat sociale. Qui est un entrepreneur social ? Malheureusement, c’est un concept peu connu au Cameroun. Un entrepreneur social est une personne qui crée une entreprise à but lucrative ou non lucrative pour le développement de son pays. Tout de même, l’idée première reste celle de rendre service et non celle de faire du profit. Ils travaillent dans des domaines divers, tels que  la santé et l’éducation.

PYA : Quelles sont les qualités d’un bon entrepreneur d’après vous?

Ewehmeh : Un bon entrepreneur c’est d’abord quelqu’un qui a de la vision et la passion pour ce qu’il fait. Il doit avoir des compétences entrepreneuriales tels que : une bonne stratégie de communication, les capacités de management et de marketing. Ces outils, ajoutés à une vision sans ambigüité, doit lui permettre de travailler pour le développement de son pays.

 

PYA: Quelles sont les difficultés que les entrepreneures font face au Cameroun ?

Ewehmeh : Le manque de moyens est un gros souci dont les entrepreneurs du Cameroun font face au quotidien. La mise en œuvre des idées est un problème majeur au Cameroun. Si vous sortez là dehors, vous vous rendrez compte que les jeunes camerounais ont tellement de bonnes idées mais les moyens de mise en œuvre restent un problème. Il y’a ce qu’on appelle le ‘start-up capital’ qui est presque inexistant et difficile à trouver vu la conjoncture. Nous savons également que quand on a besoin des subventions, il faut trouver des garantis, ce qui est aussi difficile d’en trouver. Deuxièmement, la formation inadéquate reste un autre gros problème pour les jeunes. Nous rencontrons des jeunes qui se lancent dans un business sans Business plan bien détaillé, qui prennent des formations dans des écoles aux vertus douteuses et c’est pourquoi la plus part d’entreprises échouent deux ans seulement après leur création. Troisièmement, la mentalité des jeunes Camerounais reste problématique : Les jeunes camerounais ne sont pas audacieux, certains ont même cessé de rêver et se découragent face à l’adversité. D’autres ont fait des fixations sur la fonction publique, ils écrivent tous les concours lancés, ne réussissent même pas mais continuent d’écrire chaque année. Ils refusent même de penser qu’il existe d’autres alternatives. Il faut tout de même prendre en compte le climat des affaires au Cameroun qui n’est pas du tout favorable. L’excès de bureaucratie, les procédures longues et couteuses et la problématique de la mise en œuvre des textes. Les textes au Cameroun disent qu’on peut créer son entreprise en quelques jours mais en essayant de pallier théorie et pratique, la réalité est bien loin de ces discours. La pratique de la corruption et la lenteur administrative continue de peser lourd sur le climat des affaires au Cameroun.

 

PYA: Qu’est ce que YES Cameroun fait  pour remédier à ces problèmes ?

Ewehmeh: Il accompagne les jeunes qui ont des projets. On les mets dans des réseaux qui les permettent de mobiliser les ressources pour réaliser leurs projets. Prenons pour exemple un jeune qui veut ouvrir un restaurant. L’aide que nous pouvons l’apporter est le suivant : nous pouvons l’indiquer des experts dans le domaine chez qui il pourra avoir du coaching dans la construction de son business plan. Nous œuvrons pour aider les jeunes à mettre sur pied leurs entreprises. Avec l’aide de nos partenaires financiers, nous finançons les projets de jeunes sans garantis.

Par  Angèle MESSA

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather
facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutubeby feather

One thought on “Un Entrepreneur est un Créateur de Richesse-Directeur du YES Cameroun

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *